11 déc. 2017

Un air de Louisiane

L'an dernier, Monique et Jean-Pierre , à travers leurs photos nous avaient fait découvrir ce lieu enchanteur.
Cette année, David et José m'y ont emmenée.
Christophe, Michel et Sophie y sont allés après nous, rdv sur leurs pages Flickr.

Pas très loin de chez nous, dans le Nord-Isère sur la commune de Courtenay, il existe un étang où le propriétaire a insufflé un air de Louisianne en plantant des cyprès chauves.
Le feuillage roux des arbres dont les pieds sont dans l'eau produit de magnifiques reflets.
Le chemin ne fait pas le tour, ce qui est peut-être aussi bien, laissant une aire de tranquillité aux oiseaux d'eau et autres animaux.







 Pas très commode de s'approcher de l'eau, on met plus de temps à retirer un seul pied que de poser le second.
Nous avons très vite compris qu'il valait mieux rester sur le chemin.

Quant aux racines aériennes, elles sont surprenantes, tout autour de l'arbre, elles ressortent comme d'étranges moignons, renseignement pris, merci Wikipédia, les pneumatophores ont deux fonctions, assurer les échanges gazeux et stabiliser l'arbre
.

 Le palais des reflets, là, les admirateurs se pressent, par bonheur, nous y étions un jeudi, je pense que les jours de week-end doivent être à éviter si on aime le calme.








 Et pour finir, le sourire de José, aussi radieux que les fins rameaux des arbres, aussi ensoleillé que cette belle journée.

Feuilles mortes

Certaines feuilles mortes résistent à la noyade.


Des oiseaux chantent au bord de l'eau


A trop regarder l'étang et les cyprès, on en oublierait tous les petits oiseaux qui patrouillent dans les branches au dessus du chemin.
Heureusement, ils ne sont pas muets, et nos yeux, après nos oreilles leur portent l'attention qu'ils méritent:
mésanges bleues et à longue queue , pinsons des arbres ...


10 déc. 2017

Un coup de chance

Dans le fond de l'étang, là où il est plus difficile d'y aller, j'ai eu le plaisir de prendre en photo un râle d'eau.

Grande aigrette en déplacement


Volant d'arbres en arbres, la grande aigrette sait trouver les endroits où elle est tranquille, loin des curieux de notre genre.




La petite faune de l'étang

Tout en gardant un œil sur ce qui pourrait se déplacer dans les roseaux, j'accorde un petit moment aux libellules et agrions qui se posent devant moi.

7 déc. 2017

Et quelques battements d'ailes plus loin...

Après l'aigrette de l'étang de Boulieu, voici quelques oiseaux volant au dessus de ceux de la Serre, je veux bien de l'aide, qui sont-ils?
Éperviers, busards Saint-Martin ou autres?

Canards dans le ciel du soir


Plusieurs vols survolent les étangs...



...jusqu'à disparaître dans le ciel qui s'obscurcit de plus en plus.

Sa majesté, le cygne